Vermeer, Johannes

Vermeer Portrait
Vermeer, Johannes
Nationalité

Hollandaise

Naissance & Décès 1632 - 1675
Mouvement

Baroque

Formation
Influence

Pieter De Hooch

Surnommé « maître de la lumière hollandaise », Johannes Vermeer se distingue comme l’un des plus grands peintres du XVIIème siècle. Il nait à Delft en 1632 d’une famille de commerçants. Son père exerce de nombreuses activités et notamment marchand d’art, ce qui offre au jeune Vermeer un premier contact avec le monde artistique. Ses années d’apprentissage demeurent un mystère et l’on peut tout au plus supposer que l’artiste a été formé par un maître de Delft.

Des finances instables

Il épouse en 1653 Catharina Bones, fille d’une riche famille catholique, et connait pendant un temps la prospérité financière avant que la mort de son père en 1655 et la découverte de ses nombreuses dettes ne viennent bouleverser les finances de la famille. L’artiste reprend alors le négoce de son père et se fait à son tour marchand d’art. Concernant son œuvre, l’artiste se fait assez discret et son succès reste confiné dans sa province natale. Il ne signe qu’une ou deux toiles par an et privilégie les sujets domestiques et simples où il a tout le loisir de travailler la lumière et la couleur afin de créer cette touche si particulière qui fascine encore aujourd’hui.

Tableau Vermeer - La laitière (1658)
La laitière (1658)

Les dernières années de sa vie voient la réalisation de ses plus beaux chefs-d’œuvre et notamment la Jeune fille à la perle, aussi surnommée la « Joconde du Nord » en 1665.

Tableau Vermeer - La jeune fille à la perle (1665)
La jeune fille à la perle (1665)

Sa situation se dégrade dès 1672 et l’artiste, ruiné et abattu, s’affaiblit de plus en plus. Il s’éteint en 1675, laissant derrière lui une veuve, onze enfants et un succès timide. Il faut attendre le XIXème siècle et la redécouverte de l’artiste par le critique Théophile Toré pour que son génie soit enfin reconnu et son succès immense, l’inscrivant définitivement parmi les plus grand peintres du Nord.

Tableau Vermeer - L'atronome (1668)
L’atronome (1668)
S
Surnommé « maître de la lumière hollandaise », Johannes Vermeer se distingue comme l’un des plus grands peintres du XVIIème siècle. Il nait à Delft en 1632 d’une famille de commerçants. Son père exerce de nombreuses activités et notamment marchand d’art, ce qui offre au jeune Vermeer un premier contact avec le monde artistique. Ses années d’apprentissage demeurent un mystère et l’on peut tout au plus supposer que l’artiste a été formé par un maître de Delft.

Des finances instables

Il épouse en 1653 Catharina Bones, fille d’une riche famille catholique, et connait pendant un temps la prospérité financière avant que la mort de son père en 1655 et la découverte de ses nombreuses dettes ne viennent bouleverser les finances de la famille. L’artiste reprend alors le négoce de son père et se fait à son tour marchand d’art. Concernant son œuvre, l’artiste se fait assez discret et son succès reste confiné dans sa province natale. Il ne signe qu’une ou deux toiles par an et privilégie les sujets domestiques et simples où il a tout le loisir de travailler la lumière et la couleur afin de créer cette touche si particulière qui fascine encore aujourd’hui.

Tableau Vermeer - La laitière (1658)
La laitière (1658)

Les dernières années de sa vie voient la réalisation de ses plus beaux chefs-d’œuvre et notamment la Jeune fille à la perle, aussi surnommée la « Joconde du Nord » en 1665.

Tableau Vermeer - La jeune fille à la perle (1665)
La jeune fille à la perle (1665)

Sa situation se dégrade dès 1672 et l’artiste, ruiné et abattu, s’affaiblit de plus en plus. Il s’éteint en 1675, laissant derrière lui une veuve, onze enfants et un succès timide. Il faut attendre le XIXème siècle et la redécouverte de l’artiste par le critique Théophile Toré pour que son génie soit enfin reconnu et son succès immense, l’inscrivant définitivement parmi les plus grand peintres du Nord.

Tableau Vermeer - L'atronome (1668)
L’atronome (1668)
S