Vallotton, Félix

Portrait - Félix Vallotton
Vallotton, Félix
Nationalité

Suisse

Naissance & Décès 1865 - 1925
Mouvement

Les Nabis

Formation Académie Julian, École des Beaux-Arts de Paris
Influence

Ingres, Holbein

Félix Vallotton, né à Lausanne en 1865, est un des représentants les plus célèbres du mouvement Nabi. Il effectue sa formation d’artiste à l’Académie Julian, où il rencontre de nombreux artistes postimpressionnistes, puis à l’école des Beaux-Arts de Paris.

Un graveur de talent

Peu à peu, Vallotton développe un style particulier : à partir de 1891, il renouvelle l’art de la gravure sur bois et de l’illustration. Il travaille pour de nombreux journaux dont La revue blanche. Ses œuvres, faites d’aplats de noir et de blanc, représentent le plus souvent des scènes de la vie parisienne. La stylisation et la simplification des formes leur confèrent une grande modernité. En 1892, il expose ses gravures sur bois au premier salon de la Rose-Croix. C’est à cette occasion qu’il est remarqué par les artistes Nabis, qu’il rejoindra en 1893. Ses gravures et illustrations lui font connaître un grand succès en France et dans toute l’Europe.

Tableau Vallotton - La foule de Paris

La foule de Paris (1892)

De la gravure au mouvement Nabi

Progressivement Vallotton abandonne l’art de la gravure pour se consacrer à la peinture. Il se distingue des autres artistes Nabis par un style particulier et très travaillé. Son œuvre picturale est essentiellement composée de paysages, de nus et de scènes mythologiques.

Tableau Vallotton - Le Ballon (1899)
Le Ballon (1899)

La touche Nabi se retrouve dans ses œuvres par la simplification des formes et des couleurs, appliquées en aplat, et la façon dont la lumière est distribuée sur les éléments, particulièrement dans ses paysages de soleil couchant et de plages. Les nus se distinguent au contraire par un grand réalisme et par l’attention portée au dessin et à la représentation des corps, façonnés par les ombres et la lumière. Le tableau Torse de femme allongé, de 1913, est une parfaite illustration du talent de l’artiste à représenter les chairs de façon réaliste.

Tableau Vallotton - Nu à l'étoffe bleue (1912)
Nu à l’étoffe bleue (1912)

Les sentiments et les émotions ont toujours une grande importance dans ses œuvres. Certaines d’entre elles laissent transparaître une grande violence, notamment ses toiles réalisées durant la première guerre mondiale, qui montrent les horreurs de cette époque avec une grande intensité dramatique.

Tableau Vallotton - L'église de Souain (1917)
L’église de Souain (1917)

Félix Vallotton passe les dernières années de sa vie reclus. Il se consacre alors exclusivement à la peinture de paysages. Il meurt à Paris en 1925.

F
Félix Vallotton, né à Lausanne en 1865, est un des représentants les plus célèbres du mouvement Nabi. Il effectue sa formation d’artiste à l’Académie Julian, où il rencontre de nombreux artistes postimpressionnistes, puis à l’école des Beaux-Arts de Paris.

Un graveur de talent

Peu à peu, Vallotton développe un style particulier : à partir de 1891, il renouvelle l’art de la gravure sur bois et de l’illustration. Il travaille pour de nombreux journaux dont La revue blanche. Ses œuvres, faites d’aplats de noir et de blanc, représentent le plus souvent des scènes de la vie parisienne. La stylisation et la simplification des formes leur confèrent une grande modernité. En 1892, il expose ses gravures sur bois au premier salon de la Rose-Croix. C’est à cette occasion qu’il est remarqué par les artistes Nabis, qu’il rejoindra en 1893. Ses gravures et illustrations lui font connaître un grand succès en France et dans toute l’Europe.

Tableau Vallotton - La foule de Paris

La foule de Paris (1892)

De la gravure au mouvement Nabi

Progressivement Vallotton abandonne l’art de la gravure pour se consacrer à la peinture. Il se distingue des autres artistes Nabis par un style particulier et très travaillé. Son œuvre picturale est essentiellement composée de paysages, de nus et de scènes mythologiques.

Tableau Vallotton - Le Ballon (1899)
Le Ballon (1899)

La touche Nabi se retrouve dans ses œuvres par la simplification des formes et des couleurs, appliquées en aplat, et la façon dont la lumière est distribuée sur les éléments, particulièrement dans ses paysages de soleil couchant et de plages. Les nus se distinguent au contraire par un grand réalisme et par l’attention portée au dessin et à la représentation des corps, façonnés par les ombres et la lumière. Le tableau Torse de femme allongé, de 1913, est une parfaite illustration du talent de l’artiste à représenter les chairs de façon réaliste.

Tableau Vallotton - Nu à l'étoffe bleue (1912)
Nu à l’étoffe bleue (1912)

Les sentiments et les émotions ont toujours une grande importance dans ses œuvres. Certaines d’entre elles laissent transparaître une grande violence, notamment ses toiles réalisées durant la première guerre mondiale, qui montrent les horreurs de cette époque avec une grande intensité dramatique.

Tableau Vallotton - L'église de Souain (1917)
L’église de Souain (1917)

Félix Vallotton passe les dernières années de sa vie reclus. Il se consacre alors exclusivement à la peinture de paysages. Il meurt à Paris en 1925.

F