Utagawa Kuniyoshi

kuniyoshi
Utagawa Kuniyoshi
Nationalité

Japonaise

Naissance & Décès 1797 - 1861
Mouvement

Ukiyo-e

Formation
Influence
Utagawa Kuniyoshi naît en 1797 à Edo, l’actuel Tokyo. Moins connu en Occident que Hokusai et Utamaro, il fut pourtant un artiste exceptionnel et l’un des derniers grands maîtres de l’ukiyo-e.

Une reconnaissance tardive

Utagawa Kuniyoshi (de son vrai nom Yoshizo) grandit dans un monde d’artisans, son père étant teinturier sur soie, et c’est donc naturellement qu’il se dirige vers une carrière artistique. Dès son entrée dans l’atelier de l’artiste Kuninao, le jeune Kuniyoshi se démarque par une production de qualité. Il est rapidement repéré par plusieurs grands maîtres de l’estampe, dont Toyokuni, qui lui propose une place dans son atelier en 1811, où il se forme jusqu’en 1814 avant de s’installer comme artiste indépendant et de prendre le nom de Kuniyoshi. Il commence sa carrière en réalisant des décors pour le théâtre. Cependant, ses œuvres ne parviennent pas à le faire connaître et pendant plusieurs années, l’artiste vit difficilement. Ce n’est qu’en 1827 qu’il connaît véritablement le succès avec sa série des 108 héros d’Au bord de l’eau, inspirée du célèbre roman chinois Shuihu zhuan. Les portraits de ces guerriers traités en pleine page, dans des positions de combat très complexes, révèlent le talent de l’artiste pour les compositions dynamiques et les mises en scène dramatiques. De même, les personnages sont représentés recouverts de tatouages qui provoquent un véritable engouement à Edo.

Utagawa Kuniyoshi – Lang Libai et Fei Zhangfan
Lang Libai et Fei Zhangfan

Un artiste singulier au talent exceptionnel

Dès lors, les commandes affluent pour l’artiste. Ses estampes se diversifient : paysages, portraits de guerriers, d’acteurs, de courtisanes ou encore animaux, notamment des chats, ses favoris. Au cours de sa carrière, l’artiste réalise beaucoup de paysages, notamment des vues d’Edo peuplés de personnages vaquant à leurs occupations quotidiennes.

Utagawa Kuniyoshi – Enfants dans une classe de peinture
Enfants dans une classe de peinture
Contrairement à ses contemporains, Kuniyoshi se démarque en adoptant un point de vue photographique inspiré des techniques picturales occidentales. Certains artistes français, comme Monet, acquièrent plusieurs de ses paysages. Mais l’artiste ne se limite pas aux portraits et aux paysages. Une grande partie de ses œuvres est consacrée aux caricatures, notamment à travers des portraits d’acteurs prenant la forme amusante d’un animal ou d’un objet, ou de personnages monstrueux qui parodient les caractères humains. Ses caricatures sont le témoignage de son sens aigu de l’observation et de son imagination débordante.

A partir des années 1850, la qualité des œuvres de Kuniyoshi commence à décliner. Il meurt quelques années plus tard, en 1861, laissant derrière lui un extraordinaire ensemble d’estampes qui continuent d’inspirer les auteurs de mangas et de films d’animation.

Utagawa Kuniyoshi – La courtisane Usugumo de Tama-ya
La courtisane Usugumo de Tama-ya
U
Utagawa Kuniyoshi naît en 1797 à Edo, l’actuel Tokyo. Moins connu en Occident que Hokusai et Utamaro, il fut pourtant un artiste exceptionnel et l’un des derniers grands maîtres de l’ukiyo-e.

Une reconnaissance tardive

Utagawa Kuniyoshi (de son vrai nom Yoshizo) grandit dans un monde d’artisans, son père étant teinturier sur soie, et c’est donc naturellement qu’il se dirige vers une carrière artistique. Dès son entrée dans l’atelier de l’artiste Kuninao, le jeune Kuniyoshi se démarque par une production de qualité. Il est rapidement repéré par plusieurs grands maîtres de l’estampe, dont Toyokuni, qui lui propose une place dans son atelier en 1811, où il se forme jusqu’en 1814 avant de s’installer comme artiste indépendant et de prendre le nom de Kuniyoshi. Il commence sa carrière en réalisant des décors pour le théâtre. Cependant, ses œuvres ne parviennent pas à le faire connaître et pendant plusieurs années, l’artiste vit difficilement. Ce n’est qu’en 1827 qu’il connaît véritablement le succès avec sa série des 108 héros d’Au bord de l’eau, inspirée du célèbre roman chinois Shuihu zhuan. Les portraits de ces guerriers traités en pleine page, dans des positions de combat très complexes, révèlent le talent de l’artiste pour les compositions dynamiques et les mises en scène dramatiques. De même, les personnages sont représentés recouverts de tatouages qui provoquent un véritable engouement à Edo.

Utagawa Kuniyoshi – Lang Libai et Fei Zhangfan
Lang Libai et Fei Zhangfan

Un artiste singulier au talent exceptionnel

Dès lors, les commandes affluent pour l’artiste. Ses estampes se diversifient : paysages, portraits de guerriers, d’acteurs, de courtisanes ou encore animaux, notamment des chats, ses favoris. Au cours de sa carrière, l’artiste réalise beaucoup de paysages, notamment des vues d’Edo peuplés de personnages vaquant à leurs occupations quotidiennes.

Utagawa Kuniyoshi – Enfants dans une classe de peinture
Enfants dans une classe de peinture
Contrairement à ses contemporains, Kuniyoshi se démarque en adoptant un point de vue photographique inspiré des techniques picturales occidentales. Certains artistes français, comme Monet, acquièrent plusieurs de ses paysages. Mais l’artiste ne se limite pas aux portraits et aux paysages. Une grande partie de ses œuvres est consacrée aux caricatures, notamment à travers des portraits d’acteurs prenant la forme amusante d’un animal ou d’un objet, ou de personnages monstrueux qui parodient les caractères humains. Ses caricatures sont le témoignage de son sens aigu de l’observation et de son imagination débordante.

A partir des années 1850, la qualité des œuvres de Kuniyoshi commence à décliner. Il meurt quelques années plus tard, en 1861, laissant derrière lui un extraordinaire ensemble d’estampes qui continuent d’inspirer les auteurs de mangas et de films d’animation.

Utagawa Kuniyoshi – La courtisane Usugumo de Tama-ya
La courtisane Usugumo de Tama-ya
U