Ukiyo-e

Ukiyo-e
Période 1603 - 1868
Thèmes

Paysages, Scène genre, Portraits, Littérature

Artistes emblématiques

Hokusai, Hiroshige, Kunisada, Kuniyoshi

L’ukiyo-e est un mouvement artistique né au début du XVIIe siècle et qui se développe tout au long de l’époque d’Edo (1603-1868). Celle-ci correspond au gouvernement des Tokugawa, qui, après de longues années de guerre, apportèrent stabilité et prospérité au Japon. Au cours de cette période, des changements s’opèrent dans le milieu artistique et amènent un renouvellement de l’art japonais.

L’estampe sur bois se développe progressivement et les nouvelles techniques permettent une reproduction sur papier peu coûteuse. Ainsi, l’estampe connaît un très grand succès parmi les japonais. Peu à peu, de nouveaux thèmes propres à l’ukiyo-e apparaissent : les portraits de jolies femmes et de courtisanes (appelés bijin-ga), les shunga (scènes érotiques), les mises en scène de héros et de guerriers, les créatures mythologiques ou encore les paysages. Tous ces sujets correspondent aux centres d’intérêt de la classe bourgeoise qui émerge au cours du XVIIe siècle.

Estampe Kuniyoshi - La courtisane Usugumo de Tama-ya
La courtisane Usugumo de Tama-ya

Mais il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que l’ukiyo-e connaisse son âge d’or. Durant cette période se succèdent plusieurs artistes célébrés pour leur talent exceptionnel, tels que Utamaro, Hokusai, Utagawa Kuniyoshi ou encore Utagawa Kunisada. Chacun à leur manière, ces artistes recréent des scènes quotidiennes ou des mondes étranges, toujours emprunts de poésie et de délicatesse. La qualité et l’intensité des couleurs ainsi que l’attention portée au détail sont des caractéristiques communes de ces artistes qui inspireront de nombreux peintres occidentaux comme Monet, Van Gogh ou Sisley.

Estampe Hokusai – Roue hydraulique à Onden
Roue Hydraulique à Onden
L
L’ukiyo-e est un mouvement artistique né au début du XVIIe siècle et qui se développe tout au long de l’époque d’Edo (1603-1868). Celle-ci correspond au gouvernement des Tokugawa, qui, après de longues années de guerre, apportèrent stabilité et prospérité au Japon. Au cours de cette période, des changements s’opèrent dans le milieu artistique et amènent un renouvellement de l’art japonais.

L’estampe sur bois se développe progressivement et les nouvelles techniques permettent une reproduction sur papier peu coûteuse. Ainsi, l’estampe connaît un très grand succès parmi les japonais. Peu à peu, de nouveaux thèmes propres à l’ukiyo-e apparaissent : les portraits de jolies femmes et de courtisanes (appelés bijin-ga), les shunga (scènes érotiques), les mises en scène de héros et de guerriers, les créatures mythologiques ou encore les paysages. Tous ces sujets correspondent aux centres d’intérêt de la classe bourgeoise qui émerge au cours du XVIIe siècle.

Estampe Kuniyoshi - La courtisane Usugumo de Tama-ya
La courtisane Usugumo de Tama-ya

Mais il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que l’ukiyo-e connaisse son âge d’or. Durant cette période se succèdent plusieurs artistes célébrés pour leur talent exceptionnel, tels que Utamaro, Hokusai, Utagawa Kuniyoshi ou encore Utagawa Kunisada. Chacun à leur manière, ces artistes recréent des scènes quotidiennes ou des mondes étranges, toujours emprunts de poésie et de délicatesse. La qualité et l’intensité des couleurs ainsi que l’attention portée au détail sont des caractéristiques communes de ces artistes qui inspireront de nombreux peintres occidentaux comme Monet, Van Gogh ou Sisley.

Estampe Hokusai – Roue hydraulique à Onden
Roue Hydraulique à Onden
L