Turner, J.M.William

Turner Portrait
Turner, J.M.William
Nationalité

Britannique

Naissance & Décès 1775 - 1851
Mouvement

Romantisme

Formation Royal Academy of Arts
Influence

Gellée, Girtin

On ne sait finalement que peu de choses sur les années de jeunesse de Turner. Personnage curieux, il change de date et de lieu de naissance au gré de ses envies. On s’accorde néanmoins à dire aujourd’hui qu’il est né le 27 mars 1775 à Londres d’un père cordonnier et d’une mère folle. Il fait très vite ses preuves et est nommé à l’âge de 27 ans membre de la Royal Academy puis professeur de perspective en 1807. Tableau Turner - La jonction de la Tamise et de la Medway (1807)
La jonction de la Tamise et de la Medway (1807)

Un personnage atypique

Bougon et taciturne, Turner fut un artiste particulier. Financièrement aisé, il possède une maison et un atelier à Londres mais entreprend de nombreux voyages en Europe, armé uniquement de pinceaux, d’aquarelles et d’un carnet de dessins. Sa vie est remplie d’anecdotes qui ont contribué à construire la légende de Turner. Il aurait aperçu le Téméraire sur la Tamise en 1838 ce qui l’aurait inspiré à réaliser un de ses chefs-d’œuvre : le Dernier voyage du Téméraire.

Tableau Turner - Le Dernier voyage du téméraire (1839)
Le Dernier Voyage du Téméraire (1839)

Mais surtout, il est dit qu’en 1841, alors âgé de 66 ans, Turner aurait embarqué sur un navire pour un voyage en mer. Très vite, l’embarcation est prise dans une violente tempête de neige. Alors que les marins s’affolent et paniquent, Turner aurait demandé à être attaché au mât afin de pouvoir mieux observer ce phénomène météorologique et ainsi en faire une peinture. Et c’est ce qu’il fait l’année suivante, en 1842, avec Tempête de Neige qu’il expose à la Royal Academy, tableau où les éléments se déchaînent, tels que Turner les aurait étudiés lors de cette tempête en mer. Il est pourtant assez difficile d’imaginer Turner, alors bedonnant et fatigué, s’élever sur un mât tel le héros Ulysse. La vie de Turner comporte donc un certain nombre de zones d’ombre où vérités et mythes se confondent souvent. Toujours est-il que l’artiste a travaillé avec acharnement pendant plus de 60 ans, transmettant ainsi une œuvre grandiose à la postérité avant de s’éteindre en 1851 en déclarant : « Le soleil est Dieu », affirmant une dernière fois toute l’importance de la lumière dans sa vie.

Tableau Turner - Le soir du déluge (1843)
Le soir du déluge (1843)
O
On ne sait finalement que peu de choses sur les années de jeunesse de Turner. Personnage curieux, il change de date et de lieu de naissance au gré de ses envies. On s’accorde néanmoins à dire aujourd’hui qu’il est né le 27 mars 1775 à Londres d’un père cordonnier et d’une mère folle. Il fait très vite ses preuves et est nommé à l’âge de 27 ans membre de la Royal Academy puis professeur de perspective en 1807. Tableau Turner - La jonction de la Tamise et de la Medway (1807)
La jonction de la Tamise et de la Medway (1807)

Un personnage atypique

Bougon et taciturne, Turner fut un artiste particulier. Financièrement aisé, il possède une maison et un atelier à Londres mais entreprend de nombreux voyages en Europe, armé uniquement de pinceaux, d’aquarelles et d’un carnet de dessins. Sa vie est remplie d’anecdotes qui ont contribué à construire la légende de Turner. Il aurait aperçu le Téméraire sur la Tamise en 1838 ce qui l’aurait inspiré à réaliser un de ses chefs-d’œuvre : le Dernier voyage du Téméraire.

Tableau Turner - Le Dernier voyage du téméraire (1839)
Le Dernier Voyage du Téméraire (1839)

Mais surtout, il est dit qu’en 1841, alors âgé de 66 ans, Turner aurait embarqué sur un navire pour un voyage en mer. Très vite, l’embarcation est prise dans une violente tempête de neige. Alors que les marins s’affolent et paniquent, Turner aurait demandé à être attaché au mât afin de pouvoir mieux observer ce phénomène météorologique et ainsi en faire une peinture. Et c’est ce qu’il fait l’année suivante, en 1842, avec Tempête de Neige qu’il expose à la Royal Academy, tableau où les éléments se déchaînent, tels que Turner les aurait étudiés lors de cette tempête en mer. Il est pourtant assez difficile d’imaginer Turner, alors bedonnant et fatigué, s’élever sur un mât tel le héros Ulysse. La vie de Turner comporte donc un certain nombre de zones d’ombre où vérités et mythes se confondent souvent. Toujours est-il que l’artiste a travaillé avec acharnement pendant plus de 60 ans, transmettant ainsi une œuvre grandiose à la postérité avant de s’éteindre en 1851 en déclarant : « Le soleil est Dieu », affirmant une dernière fois toute l’importance de la lumière dans sa vie.

Tableau Turner - Le soir du déluge (1843)
Le soir du déluge (1843)
O