Symbolisme

Symbolisme
Période Seconde moitié du XIXe siècle
Thèmes

Mythologiques, Portraits, Nus féminins, Bibliques

Artistes emblématiques

Puvis de Chavannes, Moreau, Redon

Le symbolisme nait dans la 2nde moitié du XIXe siècle, alors dominée par l’art des impressionnistes et des néo-impressionnistes. Les artistes symbolistes, dont Gustave Moreau, Pierre Puvis de Chavannes et Odilon Redon en sont les exemples les plus éloquents et se placent à contre-courant de ces mouvements majeurs. Tableau Redon - Baronne de Domecy (vers 1900)
En effet, les symbolistes voient dans l’impressionnisme une impasse : pour eux, l’art ne peut se satisfaire de la représentation objective et naturaliste du monde. Au contraire, la spiritualité est primordiale dans leurs œuvres. L’intériorité de l’artiste et le monde du rêve s’illustrent ainsi dans les tableaux symbolistes à travers de nombreuses allégories et des sous-entendus à décrypter. Tableau Whistler -L'Artiste dans son atelier (1865 - 1866)
Leurs sources d’inspiration proviennent très souvent des mythologies antiques et des légendes médiévales. Leurs œuvres ont fréquemment un aspect tragique ou dramatique et les réflexions sur l’amour, la souffrance et la mort sont récurrentes. Tableau - Moreau Orphée (1885)
Le symbolisme puise également son inspiration dans les poèmes d’écrivains comme Mallarmé ou Rimbaud, qui, à la même époque, s’opposent eux aussi aux écrivains naturalistes tels que Zola. Tableau Klimt - Le Baiser (1907 - 1908)
Le symbolisme prend ses racines en France mais gagne toute l’Europe à la fin du XIXe siècle. Par la suite, certains artistes cherchent eux aussi à se détacher de l’impressionnisme et à insuffler de la spiritualité dans l’art, comme c’est le cas des nabis.
L
Le symbolisme nait dans la 2nde moitié du XIXe siècle, alors dominée par l’art des impressionnistes et des néo-impressionnistes. Les artistes symbolistes, dont Gustave Moreau, Pierre Puvis de Chavannes et Odilon Redon en sont les exemples les plus éloquents et se placent à contre-courant de ces mouvements majeurs. Tableau Redon - Baronne de Domecy (vers 1900)
En effet, les symbolistes voient dans l’impressionnisme une impasse : pour eux, l’art ne peut se satisfaire de la représentation objective et naturaliste du monde. Au contraire, la spiritualité est primordiale dans leurs œuvres. L’intériorité de l’artiste et le monde du rêve s’illustrent ainsi dans les tableaux symbolistes à travers de nombreuses allégories et des sous-entendus à décrypter. Tableau Whistler -L'Artiste dans son atelier (1865 - 1866)
Leurs sources d’inspiration proviennent très souvent des mythologies antiques et des légendes médiévales. Leurs œuvres ont fréquemment un aspect tragique ou dramatique et les réflexions sur l’amour, la souffrance et la mort sont récurrentes. Tableau - Moreau Orphée (1885)
Le symbolisme puise également son inspiration dans les poèmes d’écrivains comme Mallarmé ou Rimbaud, qui, à la même époque, s’opposent eux aussi aux écrivains naturalistes tels que Zola. Tableau Klimt - Le Baiser (1907 - 1908)
Le symbolisme prend ses racines en France mais gagne toute l’Europe à la fin du XIXe siècle. Par la suite, certains artistes cherchent eux aussi à se détacher de l’impressionnisme et à insuffler de la spiritualité dans l’art, comme c’est le cas des nabis.
L