Les Nabis

Les Nabis
Période 1888 - 1900
Thèmes

Paysages, Scènes de genre, Nus

Artistes emblématiques

Vallotton, Bonnard, Vuillard,  Sérusier

C’est en 1888 que naît le mouvement nabi à Paris, fondé à l’initiative de Paul Sérusier. Il rassemble plusieurs artistes tels que Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Maurice Denis ou encore Félix Vallotton. Le terme « nabi » est utilisé pour la première fois par le poète et proche ami de Sérusier, Henri Cazalis. Il provient de l’hébreu et peut être traduit par « illuminé » ou « prophète ».

Bien que leurs pratiques artistiques diffèrent toutes les unes des autres, les nabis ont en commun la volonté de créer un art en rupture avec l’impressionnisme et le réalisme. Ils souhaitent se détacher d’un art naturaliste pour réaliser des œuvres dotées d’une dimension spirituelle. Tableau Denis - Montée au calvaire (1889)
Les œuvres nabi se distinguent souvent par la simplification des formes et par l’attention portée à la couleur et à la lumière. Influencés par les artistes postimpressionnistes (Gauguin, Van Gogh et Cézanne) et par l’art japonais, les nabis utilisent des couleurs pures, parfois antinaturalistes, et s’attachent à représenter la façon dont la lumière se manifeste sur les éléments. Tableau Vallotton - L'église de Souain (1917)
Si leur sujet de prédilection est le paysage, de nombreuses œuvres représentent des nus ainsi que des scènes de genre. Tableau Vallotton - Femme nue assise dans un fauteuil (1897)
Vers 1900, les nabis se séparent pour explorer de nouvelles manières de créer.
C
C’est en 1888 que naît le mouvement nabi à Paris, fondé à l’initiative de Paul Sérusier. Il rassemble plusieurs artistes tels que Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Maurice Denis ou encore Félix Vallotton. Le terme « nabi » est utilisé pour la première fois par le poète et proche ami de Sérusier, Henri Cazalis. Il provient de l’hébreu et peut être traduit par « illuminé » ou « prophète ».

Bien que leurs pratiques artistiques diffèrent toutes les unes des autres, les nabis ont en commun la volonté de créer un art en rupture avec l’impressionnisme et le réalisme. Ils souhaitent se détacher d’un art naturaliste pour réaliser des œuvres dotées d’une dimension spirituelle. Tableau Denis - Montée au calvaire (1889)
Les œuvres nabi se distinguent souvent par la simplification des formes et par l’attention portée à la couleur et à la lumière. Influencés par les artistes postimpressionnistes (Gauguin, Van Gogh et Cézanne) et par l’art japonais, les nabis utilisent des couleurs pures, parfois antinaturalistes, et s’attachent à représenter la façon dont la lumière se manifeste sur les éléments. Tableau Vallotton - L'église de Souain (1917)
Si leur sujet de prédilection est le paysage, de nombreuses œuvres représentent des nus ainsi que des scènes de genre. Tableau Vallotton - Femme nue assise dans un fauteuil (1897)
Vers 1900, les nabis se séparent pour explorer de nouvelles manières de créer.
C