Monet, Claude

Monet Photographie
Monet, Claude
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1840 - 1926
Mouvement
Formation École impériale des beaux-arts de Paris
Influence

RenoirPissarro, Boudin

Reconnu comme le père des Impressionnistes, Claude Monet nait à Paris le 14 novembre 1840. Sa famille part s’installer au Havre en 1845, ville qui laisse une forte impression sur le jeune Monet. Peu intéressé par les études, il quitte le lycée en 1858 pour vendre ses premiers dessins et fait la rencontre décisive d’Eugène Boudin qui l’encourage à travailler en plein air. Soutenu par sa famille, Monet déménage à Paris en 1859 pour étudier l’art. Il intègre alors l’Académie Suisse et rencontre notamment Camille Pissarro et Paul Cézanne. Il effectue son service militaire en Algérie mais sa santé fragile le force à rentrer en France. Il entre alors dans l’atelier du peintre Charles Gleyre où il rencontre Renoir, Sisley et Bazille, des artistes qui le suivront durant toute sa vie. Les années qui suivent voient son style s’affirmer mais plus l’artiste se fait moderne et innovant, plus il voit les salons parisiens se fermer devant lui. En 1863, il peut exposer avec ses amis au Salon des Refusés. Le groupe s’affirme de plus en plus et expérimente une nouvelle façon de peindre. En 1870, Monet épouse sa muse et modèle, Camille Doncieux, avec qui il a déjà un fils. La guerre franco-prussienne force toutefois l’artiste à fuir la France et il part se réfugier à Londres où il fait notamment la rencontre de Paul Durant-Ruel, célèbre marchand d’art qui commence à lui acheter des toiles. Il regagne la France en 1871 mais l’atmosphère est de plus en plus hostile pour son art. Tableau Monet - La pie (1868-1869)
La Pie (1868 – 1869)

La naissance de l’impressionnisme

En 1874, date décisive, Monet et ses amis organisent leur première exposition personnelle. Il présente ainsi Impression, Soleil Levant qui donne son nom au mouvement des Impressionnistes. Le mouvement prend alors de plus en plus d’ampleur et les recherches stylistiques sur les effets de lumière gagnent en importance. Les toiles de Monet trouvent cependant peu d’acquéreurs. Il vit dans la pauvreté et la mort de sa femme en 1879 rend cette période difficile pour l’artiste. En 1883, Monet part s’installer une première fois à Giverny. Il commence à attirer l’attention du public et acquiert une certaine renommée qui s’accompagne d’une richesse nouvelle. C’est également l’époque des séries. Monet, de plus en plus intrigué par la lumière, s’attache à représenter le même motif afin de mieux pouvoir étudier les variations de couleurs et de lumières. Il réalise ainsi la série des Meules mais également celle des Cathédrales de Rouen.

Tableau Monet - Les Meules, fin de l'été (1891)
Les Meules, fin de l’été (1891)

Le jardin de Monet

Profitant d’une richesse qu’il n’avait jamais connue, il peut enfin devenir le propriétaire d’une maison à Giverny qui devient alors sa principale inspiration. Il transforme ainsi le jardin en une véritable composition et installe en 1893 ses premiers nymphéas qu’il représente par la suite dans de nombreuses œuvres. De plus en plus admiré, Monet se lie d’amitié avec Clémenceau, une amitié qui l’amène à léguer ses Nymphéas à la France, aujourd’hui conservées au musée de l’Orangerie. Il finit sa vie paisiblement dans son havre de paix, bien que fatigué et attristé par la mort de ses amis. Il s’éteint en 1926 et laisse derrière-lui une œuvre considérable, avec plus de 2000 œuvres répertoriées. Il demeure encore aujourd’hui l’un des artistes les plus célèbres de son époque tant il a révolutionné le monde de l’art par son style unique.

Tableau Monet - Nympheas bleus
Nymphéas bleus (1916-1919)
R
Reconnu comme le père des Impressionnistes, Claude Monet nait à Paris le 14 novembre 1840. Sa famille part s’installer au Havre en 1845, ville qui laisse une forte impression sur le jeune Monet. Peu intéressé par les études, il quitte le lycée en 1858 pour vendre ses premiers dessins et fait la rencontre décisive d’Eugène Boudin qui l’encourage à travailler en plein air. Soutenu par sa famille, Monet déménage à Paris en 1859 pour étudier l’art. Il intègre alors l’Académie Suisse et rencontre notamment Camille Pissarro et Paul Cézanne. Il effectue son service militaire en Algérie mais sa santé fragile le force à rentrer en France. Il entre alors dans l’atelier du peintre Charles Gleyre où il rencontre Renoir, Sisley et Bazille, des artistes qui le suivront durant toute sa vie. Les années qui suivent voient son style s’affirmer mais plus l’artiste se fait moderne et innovant, plus il voit les salons parisiens se fermer devant lui. En 1863, il peut exposer avec ses amis au Salon des Refusés. Le groupe s’affirme de plus en plus et expérimente une nouvelle façon de peindre. En 1870, Monet épouse sa muse et modèle, Camille Doncieux, avec qui il a déjà un fils. La guerre franco-prussienne force toutefois l’artiste à fuir la France et il part se réfugier à Londres où il fait notamment la rencontre de Paul Durant-Ruel, célèbre marchand d’art qui commence à lui acheter des toiles. Il regagne la France en 1871 mais l’atmosphère est de plus en plus hostile pour son art. Tableau Monet - La pie (1868-1869)
La Pie (1868 – 1869)

La naissance de l’impressionnisme

En 1874, date décisive, Monet et ses amis organisent leur première exposition personnelle. Il présente ainsi Impression, Soleil Levant qui donne son nom au mouvement des Impressionnistes. Le mouvement prend alors de plus en plus d’ampleur et les recherches stylistiques sur les effets de lumière gagnent en importance. Les toiles de Monet trouvent cependant peu d’acquéreurs. Il vit dans la pauvreté et la mort de sa femme en 1879 rend cette période difficile pour l’artiste. En 1883, Monet part s’installer une première fois à Giverny. Il commence à attirer l’attention du public et acquiert une certaine renommée qui s’accompagne d’une richesse nouvelle. C’est également l’époque des séries. Monet, de plus en plus intrigué par la lumière, s’attache à représenter le même motif afin de mieux pouvoir étudier les variations de couleurs et de lumières. Il réalise ainsi la série des Meules mais également celle des Cathédrales de Rouen.

Tableau Monet - Les Meules, fin de l'été (1891)
Les Meules, fin de l’été (1891)

Le jardin de Monet

Profitant d’une richesse qu’il n’avait jamais connue, il peut enfin devenir le propriétaire d’une maison à Giverny qui devient alors sa principale inspiration. Il transforme ainsi le jardin en une véritable composition et installe en 1893 ses premiers nymphéas qu’il représente par la suite dans de nombreuses œuvres. De plus en plus admiré, Monet se lie d’amitié avec Clémenceau, une amitié qui l’amène à léguer ses Nymphéas à la France, aujourd’hui conservées au musée de l’Orangerie. Il finit sa vie paisiblement dans son havre de paix, bien que fatigué et attristé par la mort de ses amis. Il s’éteint en 1926 et laisse derrière-lui une œuvre considérable, avec plus de 2000 œuvres répertoriées. Il demeure encore aujourd’hui l’un des artistes les plus célèbres de son époque tant il a révolutionné le monde de l’art par son style unique.

Tableau Monet - Nympheas bleus
Nymphéas bleus (1916-1919)
R