Mondrian, Piet

Mondrian Photographie
Mondrian, Piet
Nationalité

Hollandaise

Naissance & Décès 1872 - 1944
Mouvement

Art abstrait

Formation École de La Haye
Influence

Picasso, van Doesburg, Braque

De son vrai nom Pieter Cornelis Mondriaan, il changera son patronyme en 1912 à Paris pour se distinguer de son oncle très réservé à l’égard de son art. Mondrian nait à Amersfoort et étudie à l’Académie des Beaux-arts d’Amsterdam entre 1892 et 1895 sans grand succès. Il commence par créer des paysages réalistes avant d’aller vers une forme de fauvisme et de divisionnisme. Il remplace alors la couleur naturelle par la couleur pure, voulant faire de sa peinture un langage universel.

Un pionnier de l’abstraction

C’est à Paris qu’il découvre Cézanne, Braque et Picasso et crée ses premières toiles abstraites (Composition n°11). En 1914 il repart en Hollande mais est contraint d’y rester deux ans à cause de la guerre. C’est là qu’il travaille sur l’opposition des éléments et la combinaison des notations géométriques et du motif. Mondrian travaille ensuite sur la couleur, fait des essais de superpositions et de lignes et imagine une structure linéaire organisée. De retour à Paris en 1919, il renonce à cette grille et participe à toutes les manifestations de l’avant-garde européenne et en particulier aux groupes « Cercle et Carré » puis « Abstraction-Création ». Il poursuit ses recherches sur le néoplasticisme, intègre dans ses compositions la notion de rythme après sa découverte du jazz, accentue le rôle de la couleur notamment à partir de 1940 quand il s’installe à New York. A sa mort, il laisse inachevé le Victory Boogie Woogie.

Tableau Mondrian - Broadway Boogie Woogie
Broadway Boogie Woogie (1942 – 1943)
D
De son vrai nom Pieter Cornelis Mondriaan, il changera son patronyme en 1912 à Paris pour se distinguer de son oncle très réservé à l’égard de son art. Mondrian nait à Amersfoort et étudie à l’Académie des Beaux-arts d’Amsterdam entre 1892 et 1895 sans grand succès. Il commence par créer des paysages réalistes avant d’aller vers une forme de fauvisme et de divisionnisme. Il remplace alors la couleur naturelle par la couleur pure, voulant faire de sa peinture un langage universel.

Un pionnier de l’abstraction

C’est à Paris qu’il découvre Cézanne, Braque et Picasso et crée ses premières toiles abstraites (Composition n°11). En 1914 il repart en Hollande mais est contraint d’y rester deux ans à cause de la guerre. C’est là qu’il travaille sur l’opposition des éléments et la combinaison des notations géométriques et du motif. Mondrian travaille ensuite sur la couleur, fait des essais de superpositions et de lignes et imagine une structure linéaire organisée. De retour à Paris en 1919, il renonce à cette grille et participe à toutes les manifestations de l’avant-garde européenne et en particulier aux groupes « Cercle et Carré » puis « Abstraction-Création ». Il poursuit ses recherches sur le néoplasticisme, intègre dans ses compositions la notion de rythme après sa découverte du jazz, accentue le rôle de la couleur notamment à partir de 1940 quand il s’installe à New York. A sa mort, il laisse inachevé le Victory Boogie Woogie.

Tableau Mondrian - Broadway Boogie Woogie
Broadway Boogie Woogie (1942 – 1943)
D