Modigliani, Amadeo

amedeo-modigliani-identification-photo-nice-1918
Modigliani, Amadeo
Nationalité

Italienne

Naissance & Décès 1884 - 1920
Mouvement

Ecole de Paris

Formation Institut des Arts de Venise, Ecole libre du nu de Florence
Influence

Toulouse-Lautrec, Paul Cézanne, Pablo Picasso

Né en 1884 à Livourne (Italie) et mort en 1920 à Paris, Amadeo Modigliani est un peintre et sculpteur célèbre pour ses portraits aux visages caractéristiques.

Modigliani - Femme rousse
Femme rousse

Un artiste de l’école de Paris

L’enfance de Modigliani est marquée par la pauvreté et la maladie (il est tuberculeux). En 1902, l’artiste s’inscrit à l’Accademia di belle arti de Florence, où il suit les cours de l’école libre du nu. C’est durant cette période qu’il découvre le mouvement des Macchiaioli, des artistes qui souhaitaient renouveler l’art pictural en réaction à l’académisme. Il étudie également à l’Institut des Arts de Venise à partir de 1903.  En 1906, le jeune Modigliani part s’installer à Paris, qui concentre alors la plupart des avant-gardes artistiques européennes. Grâce à l’école de Paris, qui rassemble de nombreux artistes étrangers venus contribuer à la création artistique dans la capitale française, Modigliani découvre les œuvres de Toulouse-Lautrec, de Cézanne et de Picasso, qui influencent ses premières sculptures.

Un sculpteur et un peintre

En 1909, Modigliani fait la connaissance du sculpteur roumain Brancusi, qui sera une source d’inspiration essentielle pour ses sculptures. L’artiste reprend notamment l’aspect très épuré des œuvres de Brancusi, qu’il combine à un côté archaïque inspiré des statues antiques et de l’art africain. Ses sculptures sont reconnaissables à leur tête allongée avec des yeux en amande, un nez long et fin et une petite bouche. En 1914, Modigliani abandonne la sculpture pour se consacrer à la peinture. Ses œuvres, composées essentiellement de nus et de portraits, se caractérisent par des visages longs, aux yeux vides et en amande, qui font écho à la fois au cubisme, aux masques africains et à ses sculptures. Il peint beaucoup les femmes (Femme rousse, Madame Amédée) mais aussi ses amis, comme Chaïm Soutine, avec qui il passe beaucoup de temps pendant la guerre.

Modigliani - Chaim Soutine
Chaim Soutine

Entre 1916 et 1917, il peint une série de nus aujourd’hui célèbres, notamment Nu sur un coussin bleu. Si les sujets sont inspirés des maîtres de la Renaissance italienne, les poses, les proportions et l’anatomie des modèles rompent avec la tradition académique.

Modigliani - Nu sur un coussin bleu
Nu sur un coussin bleu
A la fin de la guerre, l’état de santé de l’artiste s’aggrave. Il meurt en janvier 1920 d’une méningite tuberculeuse.
N

Né en 1884 à Livourne (Italie) et mort en 1920 à Paris, Amadeo Modigliani est un peintre et sculpteur célèbre pour ses portraits aux visages caractéristiques.

Modigliani - Femme rousse
Femme rousse

Un artiste de l’école de Paris

L’enfance de Modigliani est marquée par la pauvreté et la maladie (il est tuberculeux). En 1902, l’artiste s’inscrit à l’Accademia di belle arti de Florence, où il suit les cours de l’école libre du nu. C’est durant cette période qu’il découvre le mouvement des Macchiaioli, des artistes qui souhaitaient renouveler l’art pictural en réaction à l’académisme. Il étudie également à l’Institut des Arts de Venise à partir de 1903.  En 1906, le jeune Modigliani part s’installer à Paris, qui concentre alors la plupart des avant-gardes artistiques européennes. Grâce à l’école de Paris, qui rassemble de nombreux artistes étrangers venus contribuer à la création artistique dans la capitale française, Modigliani découvre les œuvres de Toulouse-Lautrec, de Cézanne et de Picasso, qui influencent ses premières sculptures.

Un sculpteur et un peintre

En 1909, Modigliani fait la connaissance du sculpteur roumain Brancusi, qui sera une source d’inspiration essentielle pour ses sculptures. L’artiste reprend notamment l’aspect très épuré des œuvres de Brancusi, qu’il combine à un côté archaïque inspiré des statues antiques et de l’art africain. Ses sculptures sont reconnaissables à leur tête allongée avec des yeux en amande, un nez long et fin et une petite bouche. En 1914, Modigliani abandonne la sculpture pour se consacrer à la peinture. Ses œuvres, composées essentiellement de nus et de portraits, se caractérisent par des visages longs, aux yeux vides et en amande, qui font écho à la fois au cubisme, aux masques africains et à ses sculptures. Il peint beaucoup les femmes (Femme rousse, Madame Amédée) mais aussi ses amis, comme Chaïm Soutine, avec qui il passe beaucoup de temps pendant la guerre.

Modigliani - Chaim Soutine
Chaim Soutine

Entre 1916 et 1917, il peint une série de nus aujourd’hui célèbres, notamment Nu sur un coussin bleu. Si les sujets sont inspirés des maîtres de la Renaissance italienne, les poses, les proportions et l’anatomie des modèles rompent avec la tradition académique.

Modigliani - Nu sur un coussin bleu
Nu sur un coussin bleu
A la fin de la guerre, l’état de santé de l’artiste s’aggrave. Il meurt en janvier 1920 d’une méningite tuberculeuse.
N