Millais, John Everett

Millais Photographie
Millais, John Everett
Nationalité

Britannique

Naissance & Décès 1829 - 1896
Mouvement

Symbolisme

Formation La Royal Academy of Arts
Influence
Contrairement à de nombreux artistes, ce sont les parents de John Everett Millais qui l’encouragent à développer ses talents artistiques. Il entre à la Royal Academy of Arts à 11 ans ce qui fait de lui le plus jeune admis de l’histoire.

Un prodige préraphélite

C’est là qu’il rencontre quelques années plus tard ses amis William Hunt et Dante Rossetti avec qui il fonde la confrérie des Préraphaélites. Lorenzo et Isabella exposé en 1849 pour illustrer les théories du mouvement fut tièdement reçu et ce n’est qu’avec Ophélie qu’il connait le succès. Son étonnante virtuosité technique est acclamée. Millais peint le paysage d’après nature et exécute les personnages longtemps après dans son atelier londonien. Il devient associé de l’Académie (A.R.A.) en 1858 et élu en 1868 après avoir présenté Souvenir de Velazquez. Dès lors, il est le représentant de la peinture officielle. Traitant ainsi le sujet mondain (le Whist à Trois, 1872) ou le tableau sentimental (Le Passage au nord-ouest, 1874) il dispose d’un revenu exceptionnel pour un peintre de cette époque (3000 livres). Tableau Millais - La Rançon (1860-1862)

Médaille d’honneur en 1878 de l’exposition universelle de Paris, officier de la légion d’honneur en 1882, il succéda peu de temps avant sa mort, en 1896, à Lord Leighton à la présidence de la Royal Academy.

Si ses dernières toiles ont moins de valeurs artistiques, elles révèlent néanmoins une grande habilité technique. Ses portraits témoignent d’une adresse et d’une émotion à laquelle il n’a jamais dérogé. Tableau Millais - Jeanne d’Arc (1865)
Jeanne d’Arc (1865)
C
Contrairement à de nombreux artistes, ce sont les parents de John Everett Millais qui l’encouragent à développer ses talents artistiques. Il entre à la Royal Academy of Arts à 11 ans ce qui fait de lui le plus jeune admis de l’histoire.

Un prodige préraphélite

C’est là qu’il rencontre quelques années plus tard ses amis William Hunt et Dante Rossetti avec qui il fonde la confrérie des Préraphaélites. Lorenzo et Isabella exposé en 1849 pour illustrer les théories du mouvement fut tièdement reçu et ce n’est qu’avec Ophélie qu’il connait le succès. Son étonnante virtuosité technique est acclamée. Millais peint le paysage d’après nature et exécute les personnages longtemps après dans son atelier londonien. Il devient associé de l’Académie (A.R.A.) en 1858 et élu en 1868 après avoir présenté Souvenir de Velazquez. Dès lors, il est le représentant de la peinture officielle. Traitant ainsi le sujet mondain (le Whist à Trois, 1872) ou le tableau sentimental (Le Passage au nord-ouest, 1874) il dispose d’un revenu exceptionnel pour un peintre de cette époque (3000 livres). Tableau Millais - La Rançon (1860-1862)

Médaille d’honneur en 1878 de l’exposition universelle de Paris, officier de la légion d’honneur en 1882, il succéda peu de temps avant sa mort, en 1896, à Lord Leighton à la présidence de la Royal Academy.

Si ses dernières toiles ont moins de valeurs artistiques, elles révèlent néanmoins une grande habilité technique. Ses portraits témoignent d’une adresse et d’une émotion à laquelle il n’a jamais dérogé. Tableau Millais - Jeanne d’Arc (1865)
Jeanne d’Arc (1865)
C