Manet, Edouard

Manet Photographie
Manet, Edouard
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1832 - 1883
Formation Atelier du peintre Thomas Couture
Au cours de ses années scolaires, Edouard Manet s’est fréquemment rendu au Louvre avec son oncle maternel qui encourage le talent du jeune garçon pour le dessin. En 1850, il entre dans l’atelier de Thomas Couture où il reste six années au cours desquelles il voyage en Allemagne, en Hollande et en Italie. En avril 1859, Le buveur d’absinthe est refusé au Salon malgré l’avis favorable de Delacroix mais deux ans après, Le Chanteur espagnol reçoit une mention honorable.
1863 est sans doute l’année décisive. En effet, il expose au Salon des Refusés trois tableaux dont le célèbre Déjeuner sur l’herbe. Tableau Manet - Le déjeuner sur l'herbe (1863)
Le déjeuner sur l’herbe (1863)
Au printemps 1866 il rencontre Cézanne, Monet, Zola, Renoir et Bazille. Le Guerbois, avenue de clichy, devient le lieu de rendez-vous favori de Manet et ses amis. En marge de l’exposition universelle de 1867, Manet organise une exposition particulière à ses frais près du pont de l’Alma. Trois ans plus tard, en pleine guerre franco-prussienne, il décide de s’engager dans la garde nationale. Le jury du Salon accepte Le chemin de fer en 1874 mais refuse Les hirondelles et Le bal masqué. En réaction, Mallarmé publie son article « Le jury de peinture pour 1874 et M. Manet ». Tableau Manet - Le chemin de fer (1872 - 1873)
Le chemin de fer (1872 – 1873)

L’artiste en marge

En mai de la même année, il est invité à la première exposition de la Société anonyme des artistes peintres chez Nadar. C’est la première exposition impressionniste de l’histoire mais Manet restera à l’écart de cette manifestation car, tout au long de sa vie, l’artiste n’aura eu qu’une seule est unique ambition, « vaincre le Salon ».

Tableau Manet - Le printemps (Jeanne Demarsy) (1881)
Le printemps (Jeanne Demarsy) (1881)
A
Au cours de ses années scolaires, Edouard Manet s’est fréquemment rendu au Louvre avec son oncle maternel qui encourage le talent du jeune garçon pour le dessin. En 1850, il entre dans l’atelier de Thomas Couture où il reste six années au cours desquelles il voyage en Allemagne, en Hollande et en Italie. En avril 1859, Le buveur d’absinthe est refusé au Salon malgré l’avis favorable de Delacroix mais deux ans après, Le Chanteur espagnol reçoit une mention honorable.
1863 est sans doute l’année décisive. En effet, il expose au Salon des Refusés trois tableaux dont le célèbre Déjeuner sur l’herbe. Tableau Manet - Le déjeuner sur l'herbe (1863)
Le déjeuner sur l’herbe (1863)
Au printemps 1866 il rencontre Cézanne, Monet, Zola, Renoir et Bazille. Le Guerbois, avenue de clichy, devient le lieu de rendez-vous favori de Manet et ses amis. En marge de l’exposition universelle de 1867, Manet organise une exposition particulière à ses frais près du pont de l’Alma. Trois ans plus tard, en pleine guerre franco-prussienne, il décide de s’engager dans la garde nationale. Le jury du Salon accepte Le chemin de fer en 1874 mais refuse Les hirondelles et Le bal masqué. En réaction, Mallarmé publie son article « Le jury de peinture pour 1874 et M. Manet ». Tableau Manet - Le chemin de fer (1872 - 1873)
Le chemin de fer (1872 – 1873)

L’artiste en marge

En mai de la même année, il est invité à la première exposition de la Société anonyme des artistes peintres chez Nadar. C’est la première exposition impressionniste de l’histoire mais Manet restera à l’écart de cette manifestation car, tout au long de sa vie, l’artiste n’aura eu qu’une seule est unique ambition, « vaincre le Salon ».

Tableau Manet - Le printemps (Jeanne Demarsy) (1881)
Le printemps (Jeanne Demarsy) (1881)
A