Klimt, Gustav

Klimt Photographie
Klimt, Gustav
Nationalité

Autrichien

Naissance & Décès 1862 - 1918
Mouvement

Art nouveau, Symbolisme

Formation École des Arts et Métiers de Vienne
Influence
En 1862 naît Gustav Klimt dans une famille bourgeoise de Vienne. A 14 ans, il intègre l’Ecole des Arts et Métiers de Vienne. Avec son jeune frère, et un ami, ils décorent la cour du musée viennois, le Kunsthistorisches Museum. Il prend pour compagne Emilie Flöge qui tient une maison de couture. Les commandes se poursuivent pour la décoration de palais, d’universités et de théâtres.

La révolte esthétique

Très vite, le style de Gustav se détache de celui de ses collègues et de l’académisme tant et si bien qu’en 1897 a lieu la Sécession. C’est la révolte esthétique en marche et Gustav Klimt est nommé président de cette Sécession qui regroupe des artistes tels que Koloman Moser, Otto Wagner, Joseph Hoffmann et Carl Moll. Cette Sécession se veut en rupture totale avec les codes esthétiques précédemment établis, notamment ceux, très rigides, de l’Académie. Un an plus tard, l’affiche pour la première exposition de la Sécession est mise au point et le groupe fonde son périodique, « Ver Sacrum ».

Leurs œuvres font scandale et les commandes publiques qu’ils remplissent sont souvent refusées. 1903 est le tournant artistique de Klimt : c’est le début de la fameuse période dorée, sans doute inspirée du travail de son père, ciseleur de métaux précieux. 1918, c’est l’hécatombe : Klimt décède d’apoplexie, suivit la même année par ses confrères de la Sécession, Egon Schiele, Koloman Moser, Otto Wagner et Ferdinand Hodler. Son œuvre symboliste recèle de références à Freud et d’inspiration des estampes japonaises. Ses œuvres feront toujours un tel scandale que l’Allemagne Nazie procédera à la destruction de certaines œuvres. Scènes saphiques, moment d’intimité féminine et femmes sensuelles peuplent son œuvre, oscillant entre Eros et Thanatos, l’Amour et la Mort. Son œuvre représente 230 œuvres parmi une création variée : fresques, médaillons architecturaux, plafonds, œuvres sur toile, lithographies et dessins composent sa richesse artistique.

Klimt - Nuda Veritas (1899)
Nuda Veritas (1899)
E
En 1862 naît Gustav Klimt dans une famille bourgeoise de Vienne. A 14 ans, il intègre l’Ecole des Arts et Métiers de Vienne. Avec son jeune frère, et un ami, ils décorent la cour du musée viennois, le Kunsthistorisches Museum. Il prend pour compagne Emilie Flöge qui tient une maison de couture. Les commandes se poursuivent pour la décoration de palais, d’universités et de théâtres.

La révolte esthétique

Très vite, le style de Gustav se détache de celui de ses collègues et de l’académisme tant et si bien qu’en 1897 a lieu la Sécession. C’est la révolte esthétique en marche et Gustav Klimt est nommé président de cette Sécession qui regroupe des artistes tels que Koloman Moser, Otto Wagner, Joseph Hoffmann et Carl Moll. Cette Sécession se veut en rupture totale avec les codes esthétiques précédemment établis, notamment ceux, très rigides, de l’Académie. Un an plus tard, l’affiche pour la première exposition de la Sécession est mise au point et le groupe fonde son périodique, « Ver Sacrum ».

Leurs œuvres font scandale et les commandes publiques qu’ils remplissent sont souvent refusées. 1903 est le tournant artistique de Klimt : c’est le début de la fameuse période dorée, sans doute inspirée du travail de son père, ciseleur de métaux précieux. 1918, c’est l’hécatombe : Klimt décède d’apoplexie, suivit la même année par ses confrères de la Sécession, Egon Schiele, Koloman Moser, Otto Wagner et Ferdinand Hodler. Son œuvre symboliste recèle de références à Freud et d’inspiration des estampes japonaises. Ses œuvres feront toujours un tel scandale que l’Allemagne Nazie procédera à la destruction de certaines œuvres. Scènes saphiques, moment d’intimité féminine et femmes sensuelles peuplent son œuvre, oscillant entre Eros et Thanatos, l’Amour et la Mort. Son œuvre représente 230 œuvres parmi une création variée : fresques, médaillons architecturaux, plafonds, œuvres sur toile, lithographies et dessins composent sa richesse artistique.

Klimt - Nuda Veritas (1899)
Nuda Veritas (1899)
E