Hokusai

hokusai
Hokusai
Nationalité

Japonaise

Naissance & Décès 1760 - 1849
Mouvement

Ukyio-e

Formation
Influence

Hokusai est aujourd’hui l’un des artistes les plus célèbres du Japon. Né en 1760 à Edo (l’actuel Tokyo) et mort en 1849, il est connu dans le monde entier principalement pour ses estampes. Ce « vieux fou de dessin », comme il fut surnommé de son vivant, réalisa plus de 30 000 œuvres au cours de sa vie.

Hokusai - La grande vague de kanagawa
Hokusai – La Grand Vague de Kanagawa

Les années de formation

Vers l’âge de trois ou quatre ans, Hokusai est adopté par son oncle, fabricant des miroirs pour la noblesse. Dans cet environnement propice aux arts, le jeune Hokusai commence à dessiner. Vers l’âge de 16 ans, il part en apprentissage chez un xylographe afin d’apprendre la gravure sur bois. Puis à 18 ans, il entre dans l’atelier du peintre Katsukawa Shunshô. Celui-ci fait partie de l’ukiyo-e, mouvement artistique japonais qui comprend notamment les estampes gravées sur bois. Grâce à l’enseignement de son maître, le style d’Hokusai s’affirme et sa production se diversifie. S’il illustre beaucoup de livres, il réalise également des portraits et des scènes de genre.

Hokusai - Femme portant un kimono
Femme portant un kimono
Ses premières œuvres sont signées Katsuwaka Shunrô. En effet, tout au long de sa carrière, Hokusai changera plusieurs fois de noms. Il travaille dans l’atelier de Shunshô jusqu’en 1792. En 1794, il devient maître de l’école Tawaraya et prend le nom de Sôri.

Une reconnaissance à la hauteur de son talent Peu à peu, Hokusai se fait connaître des cercles littéraires et artistiques. Son style devient de plus en plus personnel et reconnaissable. Il peint alors beaucoup de personnages féminins dans des paysages évoquant les saisons.

Hokusai - Deux voyageurs dont un a cheval sur un pont naturel pendant une tempête de neige
Deux voyageurs dont un a cheval sur un pont naturel pendant une tempête de neige

Son sens de l’observation et son goût pour la satire et la représentation des classes les moins aisées de la société sont déjà prononcés. Dans les années 1790, il se forme également à la peinture occidentale. C’est en 1798 que le peintre prend le nom d’Hokusai. Devenu un artiste reconnu, il ouvre sa propre école et commence plusieurs séries d’estampes. Les personnages aux expressions douces et mélancoliques sont caractéristiques de ses œuvres, même si son style continue d’évoluer. A l’approche de ses 75 ans, les commandes prestigieuses affluent et Hokusai pratique alors toutes les techniques graphiques : estampes, peintures, illustrations… Il s’adonne également à tous les genres : paysages, portraits, scène de genre, érotisme, œuvres légendaires, etc.

Hokusai - Shibori de Joshu
Shibori de Joshu
En 1849, l’artiste tombe malade et meurt à Edo, sa ville natale. Son œuvre a influencé de nombreux artistes occidentaux, tels que Van Gogh, Gauguin, Monet ou Sisley.
H

Hokusai est aujourd’hui l’un des artistes les plus célèbres du Japon. Né en 1760 à Edo (l’actuel Tokyo) et mort en 1849, il est connu dans le monde entier principalement pour ses estampes. Ce « vieux fou de dessin », comme il fut surnommé de son vivant, réalisa plus de 30 000 œuvres au cours de sa vie.

Hokusai - La grande vague de kanagawa
Hokusai – La Grand Vague de Kanagawa

Les années de formation

Vers l’âge de trois ou quatre ans, Hokusai est adopté par son oncle, fabricant des miroirs pour la noblesse. Dans cet environnement propice aux arts, le jeune Hokusai commence à dessiner. Vers l’âge de 16 ans, il part en apprentissage chez un xylographe afin d’apprendre la gravure sur bois. Puis à 18 ans, il entre dans l’atelier du peintre Katsukawa Shunshô. Celui-ci fait partie de l’ukiyo-e, mouvement artistique japonais qui comprend notamment les estampes gravées sur bois. Grâce à l’enseignement de son maître, le style d’Hokusai s’affirme et sa production se diversifie. S’il illustre beaucoup de livres, il réalise également des portraits et des scènes de genre.

Hokusai - Femme portant un kimono
Femme portant un kimono
Ses premières œuvres sont signées Katsuwaka Shunrô. En effet, tout au long de sa carrière, Hokusai changera plusieurs fois de noms. Il travaille dans l’atelier de Shunshô jusqu’en 1792. En 1794, il devient maître de l’école Tawaraya et prend le nom de Sôri.

Une reconnaissance à la hauteur de son talent Peu à peu, Hokusai se fait connaître des cercles littéraires et artistiques. Son style devient de plus en plus personnel et reconnaissable. Il peint alors beaucoup de personnages féminins dans des paysages évoquant les saisons.

Hokusai - Deux voyageurs dont un a cheval sur un pont naturel pendant une tempête de neige
Deux voyageurs dont un a cheval sur un pont naturel pendant une tempête de neige

Son sens de l’observation et son goût pour la satire et la représentation des classes les moins aisées de la société sont déjà prononcés. Dans les années 1790, il se forme également à la peinture occidentale. C’est en 1798 que le peintre prend le nom d’Hokusai. Devenu un artiste reconnu, il ouvre sa propre école et commence plusieurs séries d’estampes. Les personnages aux expressions douces et mélancoliques sont caractéristiques de ses œuvres, même si son style continue d’évoluer. A l’approche de ses 75 ans, les commandes prestigieuses affluent et Hokusai pratique alors toutes les techniques graphiques : estampes, peintures, illustrations… Il s’adonne également à tous les genres : paysages, portraits, scène de genre, érotisme, œuvres légendaires, etc.

Hokusai - Shibori de Joshu
Shibori de Joshu
En 1849, l’artiste tombe malade et meurt à Edo, sa ville natale. Son œuvre a influencé de nombreux artistes occidentaux, tels que Van Gogh, Gauguin, Monet ou Sisley.
H