Gérôme, Jean-Léon

Gerome Photographie
Gérôme, Jean-Léon
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1824 - 1904
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Influence
Aujourd’hui considéré comme l’un des grands créateurs d’images du XIXe siècle, Jean-Léon Gérôme a longtemps été stigmatisé comme l’emblème d’un académisme stérile. Or sa conception théâtralisée de la peinture d’histoire, son rapport complexe à l’exotisme et son rapport au modèle antique lui confèrent une place à part dans la peinture française de son temps. Tableau Gérôme - Bonaparte devant le Sphinx (1867- 1868)
Bonaparte devant le Sphinx (1867- 1868)

Un talent précoce

Né à Vesoul en 1824, Gérôme montre rapidement un talent certain pour le dessin et obtient son premier prix de peinture à seulement 14 ans. Une fois le bac assuré, il rentre dans l’atelier parisien de Paul Delaroche où il forme un petit groupe de peintres néo-grecs. Aux côtés de son mentor, il expose ses premières toiles qui remportent un franc succès, en particulier son « Jeunes Grecs faisant battre des coqs ».

Tableau Gérôme - Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846)
Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846)

L’Egypte l’inspirera énormément et plusieurs de ses toiles réalisées sur place sont présentées au Salon de 1857. Il est élu à l’Institut en 1865. Grand voyageur, Gérôme séjourne entre Rome et l’Egypte où il rapporte des détails pittoresques qui pimentent ses oeuvres d’anecdotes exotiques. Il sera l’un des plus farouches ennemis des impressionnistes, qu’il considère comme dignes du fameux asile « la maison du Docteur Blanche ».

Tableau Gérôme - Tigre à l’affût (1888)
Tigre à l’affût (1888)
A
Aujourd’hui considéré comme l’un des grands créateurs d’images du XIXe siècle, Jean-Léon Gérôme a longtemps été stigmatisé comme l’emblème d’un académisme stérile. Or sa conception théâtralisée de la peinture d’histoire, son rapport complexe à l’exotisme et son rapport au modèle antique lui confèrent une place à part dans la peinture française de son temps. Tableau Gérôme - Bonaparte devant le Sphinx (1867- 1868)
Bonaparte devant le Sphinx (1867- 1868)

Un talent précoce

Né à Vesoul en 1824, Gérôme montre rapidement un talent certain pour le dessin et obtient son premier prix de peinture à seulement 14 ans. Une fois le bac assuré, il rentre dans l’atelier parisien de Paul Delaroche où il forme un petit groupe de peintres néo-grecs. Aux côtés de son mentor, il expose ses premières toiles qui remportent un franc succès, en particulier son « Jeunes Grecs faisant battre des coqs ».

Tableau Gérôme - Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846)
Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846)

L’Egypte l’inspirera énormément et plusieurs de ses toiles réalisées sur place sont présentées au Salon de 1857. Il est élu à l’Institut en 1865. Grand voyageur, Gérôme séjourne entre Rome et l’Egypte où il rapporte des détails pittoresques qui pimentent ses oeuvres d’anecdotes exotiques. Il sera l’un des plus farouches ennemis des impressionnistes, qu’il considère comme dignes du fameux asile « la maison du Docteur Blanche ».

Tableau Gérôme - Tigre à l’affût (1888)
Tigre à l’affût (1888)
A