Friedrich, Caspar David

Friedrich Autoportrait
Friedrich, Caspar David
Nationalité

Allemande

Naissance & Décès 1774 - 1840
Mouvement

Romantisme

Formation Académie royale des beaux-arts du Danemark
Influence
Caspar David Friedrich, né le 5 septembre 1774 à Greifswall (Allemagne) s’est illustré dans les peintures romantiques du XIXe siècle. Très tôt dans sa vie il fait face aux décès de plusieurs membres de sa famille. La peinture devient alors une sorte d’échappatoire qui lui permet d’oublier ces douloureux instants. Le thème de la mort est néanmoins très présent dans l’œuvre de notre artiste allemand. Entre 1794 et 1798, il étudie à l’Académie royale de Copenhague où il se tourne plutôt vers la mythologie nordique. À son arrivée à Dresde, il est plus porté sur la peinture de paysages, paysages dans lesquels l’aspect du divin est omniprésent. Tableau Friedrich - Deux hommes au bord de la mer (1817)
Deux hommes au bord de la mer (1817)

Peinture et philosophie

Sa vision de la peinture est soutenue par le philosophe Goethe avec lequel il entretient une relation épistolaire importante. Il réalise un de ses chefs-d’œuvre, Le Voyageur contemplant une mer de nuages, en 1818 soit huit ans après la publication du Traité des couleurs de Goethe, par lequel il est fortement influencé.

Tableau Friedrich - Le voyageur contemplant une mer de nuages (1817)
Le voyageur contemplant une mer de nuages (1817)

En 1820, le futur tsar Nicolas de Russie rend visite à Friedrich, il lui achètera de nombreux tableaux au fil du temps. Dans les années 1826, l’artiste tombe malade et part pour Rügen où il avait peint Falaises de craie sur l’île de Rügen quelques années plus tôt.

Tableau Friedrich - Falaises de craies sur l'île de Rügen (1818)
Falaises de craies sur l’île de Rügen (1818)

En 1835, toujours gravement malade, il décide de vendre toutes ses œuvres au tsar pour suivre une cure à Teplitz. Son état de santé ne cesse d’empirer et Friedrich décède le 7 mai 1840 à Dresde.

Tableau Friedrich - Le rêveur (Ruine du monastère Oybin) (1820 - 1840)
Le rêveur (Ruine du monastère Oybin) (1820 – 1840)
C
Caspar David Friedrich, né le 5 septembre 1774 à Greifswall (Allemagne) s’est illustré dans les peintures romantiques du XIXe siècle. Très tôt dans sa vie il fait face aux décès de plusieurs membres de sa famille. La peinture devient alors une sorte d’échappatoire qui lui permet d’oublier ces douloureux instants. Le thème de la mort est néanmoins très présent dans l’œuvre de notre artiste allemand. Entre 1794 et 1798, il étudie à l’Académie royale de Copenhague où il se tourne plutôt vers la mythologie nordique. À son arrivée à Dresde, il est plus porté sur la peinture de paysages, paysages dans lesquels l’aspect du divin est omniprésent. Tableau Friedrich - Deux hommes au bord de la mer (1817)
Deux hommes au bord de la mer (1817)

Peinture et philosophie

Sa vision de la peinture est soutenue par le philosophe Goethe avec lequel il entretient une relation épistolaire importante. Il réalise un de ses chefs-d’œuvre, Le Voyageur contemplant une mer de nuages, en 1818 soit huit ans après la publication du Traité des couleurs de Goethe, par lequel il est fortement influencé.

Tableau Friedrich - Le voyageur contemplant une mer de nuages (1817)
Le voyageur contemplant une mer de nuages (1817)

En 1820, le futur tsar Nicolas de Russie rend visite à Friedrich, il lui achètera de nombreux tableaux au fil du temps. Dans les années 1826, l’artiste tombe malade et part pour Rügen où il avait peint Falaises de craie sur l’île de Rügen quelques années plus tôt.

Tableau Friedrich - Falaises de craies sur l'île de Rügen (1818)
Falaises de craies sur l’île de Rügen (1818)

En 1835, toujours gravement malade, il décide de vendre toutes ses œuvres au tsar pour suivre une cure à Teplitz. Son état de santé ne cesse d’empirer et Friedrich décède le 7 mai 1840 à Dresde.

Tableau Friedrich - Le rêveur (Ruine du monastère Oybin) (1820 - 1840)
Le rêveur (Ruine du monastère Oybin) (1820 – 1840)
C