Denis, Maurice

Portrait - Maurice Denis
Denis, Maurice
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1870 - 1943
Mouvement

Les Nabis

Formation Académie Julian
Influence

Gauguin

Considéré comme le fondateur du mouvement nabi, Maurice Denis quitte très vite la région de la Manche où il voit le jour en 1870 pour rejoindre la région parisienne et notamment Saint-Germain-en-Laye, lieu de résidence de ses parents. Il entreprend assez rapidement des études d’art et commence ainsi l’apprentissage du dessin avant de poursuivre ses études à l’Académie Julian de Paris. Il y rencontre, entre autres, Paul Sérusier avec lequel il lie une grande amitié autour d’une nouvelle recherche esthétique. L’artiste, une fois formé, alterne ses voyages entre Paris, l’Italie et la Bretagne.

Un initiateur du mouvement nabi

Tableau Denis - Les Muses (1893)
Les Muses (1893)

Il recontrera Paul Gauguin en 1888 à Pont-Aven aux côtés de Sérusier ce qui contribue alors au développement de cette nouvelle esthétique des Nabis. Maurice Denis se fait alors le théoricien du groupe et s’attache, autant par ses œuvres que par ses textes, à donner une légitimité à sa nouvelle ambition. Aux côtés de Sérusier, Bonnard ou encore Vuillard, Denis bouleverse la scène artistique de l’époque et acquiert assez vite une renommée importante. Il réalise ainsi de nombreuses compositions, touchant à la fois aux décors muraux, aux objets décoratifs et aux toiles. Aux côtés de son épouse Marthe, avec laquelle il eut sept enfants, Maurice Denis fréquente les principaux cercles artistiques de l’époque et fait la rencontre des artistes fondateurs de la modernité, comme Cézanne, Degas ou encore Monet.

Tableau Denis - Hommage à Cézanne (1900)
Hommage à Cézanne (1900)

Sa renommée est telle qu’il voit en 1922 l’organisation de sa propre rétrospective en Italie et, deux ans plus tard, la rétrospective de son œuvre au Louvre. L’artiste meurt en 1943, renversé par une voiture sur le boulevard Saint-Michel à Paris. Il laisse derrière lui une œuvre considérable et innovante par laquelle il n’aura eu de cesse de redéfinir les limites de la peinture.

C
Considéré comme le fondateur du mouvement nabi, Maurice Denis quitte très vite la région de la Manche où il voit le jour en 1870 pour rejoindre la région parisienne et notamment Saint-Germain-en-Laye, lieu de résidence de ses parents. Il entreprend assez rapidement des études d’art et commence ainsi l’apprentissage du dessin avant de poursuivre ses études à l’Académie Julian de Paris. Il y rencontre, entre autres, Paul Sérusier avec lequel il lie une grande amitié autour d’une nouvelle recherche esthétique. L’artiste, une fois formé, alterne ses voyages entre Paris, l’Italie et la Bretagne.

Un initiateur du mouvement nabi

Tableau Denis - Les Muses (1893)
Les Muses (1893)

Il recontrera Paul Gauguin en 1888 à Pont-Aven aux côtés de Sérusier ce qui contribue alors au développement de cette nouvelle esthétique des Nabis. Maurice Denis se fait alors le théoricien du groupe et s’attache, autant par ses œuvres que par ses textes, à donner une légitimité à sa nouvelle ambition. Aux côtés de Sérusier, Bonnard ou encore Vuillard, Denis bouleverse la scène artistique de l’époque et acquiert assez vite une renommée importante. Il réalise ainsi de nombreuses compositions, touchant à la fois aux décors muraux, aux objets décoratifs et aux toiles. Aux côtés de son épouse Marthe, avec laquelle il eut sept enfants, Maurice Denis fréquente les principaux cercles artistiques de l’époque et fait la rencontre des artistes fondateurs de la modernité, comme Cézanne, Degas ou encore Monet.

Tableau Denis - Hommage à Cézanne (1900)
Hommage à Cézanne (1900)

Sa renommée est telle qu’il voit en 1922 l’organisation de sa propre rétrospective en Italie et, deux ans plus tard, la rétrospective de son œuvre au Louvre. L’artiste meurt en 1943, renversé par une voiture sur le boulevard Saint-Michel à Paris. Il laisse derrière lui une œuvre considérable et innovante par laquelle il n’aura eu de cesse de redéfinir les limites de la peinture.

C