De Toulouse-Lautrec, Henri

Portrait - Henri de Toulouse Lautrec
De Toulouse-Lautrec, Henri
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1864 - 1901
Mouvement

Postimpressionisme

Formation
Influence

Degas, Manet

A l’âge de 14 ans, deux fractures successives à la jambe rendent infirme l’artiste et arrêtent sa croissance. Ses seules distractions sont alors le dessin et la peinture pour lesquels il montre des facilités exceptionnelles. Plus tard, il reçoit ses premières leçons d’art dans l’atelier du peintre animalier René Princeteau mais très tôt il s’affranchit des traditions artistiques de ses professeurs.

Le peintre de la nuit montmartroise

C’est en fréquentant les cafés-concerts, les bals du Moulin Rouge, de la Galette et en s’imprégnant de cette vie montmartroise que Henri de Toulouse Lautrec trouve sa singularité. Son style très personnel est mis au service de nombreux autoportraits inspirés par les danseuses, les femmes de petite vertu, leurs souteneurs etc.

Tableau De Toulouse-Lautrec - Au Moulin de la Galette (1889)
Au Moulin de la Galette (1889)

L’année 1891 marque un tournant dans sa carrière, en effet, l’affiche qu’il réalise pour le Moulin Rouge immortalise son auteur et son modèle, la Goulue. Suite au succès de sa réalisation, le peintre Bonnard l’introduit chez l’imprimeur Ancourt auprès duquel il apprend l’art de la lithographie. Fasciné par l’univers du spectacle, des théâtres et du cirque, il fréquente aussi les maisons closes et ses pensionnaires. Ses nombreuses lithographies sur ce sujet sont de vrais témoignages de l’atmosphère des bordels parisiens. Après de nombreuses expositions en Belgique, à Londres et à Paris, Toulouse Lautrec s’installe en Gironde où il meurt à l’âge de 37 ans. En marge de toute école artistique, Henri de Toulouse Lautrec laisse derrière lui une vision légendaire du Paris de son époque.

Tableau De Toulouse-Lautrec - Modèle se reposant (1889)
Modèle se reposant (1889)
A
A l’âge de 14 ans, deux fractures successives à la jambe rendent infirme l’artiste et arrêtent sa croissance. Ses seules distractions sont alors le dessin et la peinture pour lesquels il montre des facilités exceptionnelles. Plus tard, il reçoit ses premières leçons d’art dans l’atelier du peintre animalier René Princeteau mais très tôt il s’affranchit des traditions artistiques de ses professeurs.

Le peintre de la nuit montmartroise

C’est en fréquentant les cafés-concerts, les bals du Moulin Rouge, de la Galette et en s’imprégnant de cette vie montmartroise que Henri de Toulouse Lautrec trouve sa singularité. Son style très personnel est mis au service de nombreux autoportraits inspirés par les danseuses, les femmes de petite vertu, leurs souteneurs etc.

Tableau De Toulouse-Lautrec - Au Moulin de la Galette (1889)
Au Moulin de la Galette (1889)

L’année 1891 marque un tournant dans sa carrière, en effet, l’affiche qu’il réalise pour le Moulin Rouge immortalise son auteur et son modèle, la Goulue. Suite au succès de sa réalisation, le peintre Bonnard l’introduit chez l’imprimeur Ancourt auprès duquel il apprend l’art de la lithographie. Fasciné par l’univers du spectacle, des théâtres et du cirque, il fréquente aussi les maisons closes et ses pensionnaires. Ses nombreuses lithographies sur ce sujet sont de vrais témoignages de l’atmosphère des bordels parisiens. Après de nombreuses expositions en Belgique, à Londres et à Paris, Toulouse Lautrec s’installe en Gironde où il meurt à l’âge de 37 ans. En marge de toute école artistique, Henri de Toulouse Lautrec laisse derrière lui une vision légendaire du Paris de son époque.

Tableau De Toulouse-Lautrec - Modèle se reposant (1889)
Modèle se reposant (1889)
A