Corot, Jean-Baptiste Camille

Corot - Photographie
Corot, Jean-Baptiste Camille
Nationalité

Française

Naissance & Décès 1796 - 1875
Mouvement

Romantisme, Réalisme

Formation Académie Suisse
Influence

Poussin, de Valenciennes

Né à Paris, où ses parents tiennent un magasin de mode réputé, Jean-Baptiste Camille Corot commence par des études médiocres à Rouen. En 1822, ses parents lui allouent une rentre annuelle qui lui permet de se consacrer entièrement à son art. Très tôt il se tourne vers le paysagiste historique Jean-Victor Bertin qui lui conseille d’aller peindre dans la forêt de Fontainebleau. Entre 1825 et 1843, Corot va faire plusieurs voyages en Italie, à Rome, Naples, Venise et en Toscane. Ces paysages urbains et méditerranéens vont l’enthousiasmer. Tableau Corot - Site d'Italie, Soleil Levant
Site d’Italie, Soleil Levant (1835)

C’est dans les années 1850 que sa notoriété grandit et il participe avec Gustave Courbet à l’atelier de plein air du « Groupe du Pont-Berteau » en Charente. Tableau Corot - Ville d'Avray
Ville d’Avray (1865)

Les paysagistes « d’après-nature »

Il est l’un des fondateurs de l’Ecole de Barbizon, groupe de peintres paysagistes cherchant refuge dans la nature. Il est aussi à son époque considéré comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme alors même que son approche semple plutôt conservatrice. Il a influencé beaucoup de peintres comme Berthe Morisot, Eugène Boudin ou encore Camille Pissarro. Tableau Corot - la Danse des nymphes


A la fin de sa vie, sa fortune est telle qu’il se montre d’une générosité sans limite, allant à se faire surnommer le « Bon Papa Corot ».

N
Né à Paris, où ses parents tiennent un magasin de mode réputé, Jean-Baptiste Camille Corot commence par des études médiocres à Rouen. En 1822, ses parents lui allouent une rentre annuelle qui lui permet de se consacrer entièrement à son art. Très tôt il se tourne vers le paysagiste historique Jean-Victor Bertin qui lui conseille d’aller peindre dans la forêt de Fontainebleau. Entre 1825 et 1843, Corot va faire plusieurs voyages en Italie, à Rome, Naples, Venise et en Toscane. Ces paysages urbains et méditerranéens vont l’enthousiasmer. Tableau Corot - Site d'Italie, Soleil Levant
Site d’Italie, Soleil Levant (1835)

C’est dans les années 1850 que sa notoriété grandit et il participe avec Gustave Courbet à l’atelier de plein air du « Groupe du Pont-Berteau » en Charente. Tableau Corot - Ville d'Avray
Ville d’Avray (1865)

Les paysagistes « d’après-nature »

Il est l’un des fondateurs de l’Ecole de Barbizon, groupe de peintres paysagistes cherchant refuge dans la nature. Il est aussi à son époque considéré comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme alors même que son approche semple plutôt conservatrice. Il a influencé beaucoup de peintres comme Berthe Morisot, Eugène Boudin ou encore Camille Pissarro. Tableau Corot - la Danse des nymphes


A la fin de sa vie, sa fortune est telle qu’il se montre d’une générosité sans limite, allant à se faire surnommer le « Bon Papa Corot ».

N