Cole, Thomas

capture-decran-2016-10-10-a-15-10-13
Cole, Thomas
Nationalité

Britannique

Naissance & Décès 1801 - 1848
Mouvement

Romantisme

Formation Académie des Beaux-arts de Philadelphie
Thomas Cole, né en 1801 en Angleterre et mort en 1847 à Catskill (New York), est le représentant l’un des plus importants représentants du romantisme américain et le fondateur de la Hudson River School.

Les premiers paysages

En 1818, la famille de Thomas Cole émigre aux Etats-Unis et s’installe dans l’Ohio. Le jeune artiste se forme alors à la peinture auprès d’un portraitiste itinérant, Stein puis part à Philadelphie en 1824, où il étudie deux ans à l’Académie des Beaux-Arts et se tourne vers la peinture de paysages. En 1825, il rejoint sa famille qui a déménagé à New York. La même année, ses paysages retiennent l’attention du collectionneur George W. Bruen qui lui achète cinq tableaux et lui finance un voyage dans la vallée de l’Hudson. Au cours de son voyage, Thomas Cole est fasciné par les paysages sauvages de la région. Il réalise de nombreux tableaux représentant les montagnes, les forêts et les vallées. La plupart de ses œuvres sont peintes directement d’après le motif, mais certaines représentent des paysages imaginaires inspirés de la nature qui l’entoure.

Cole - Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches
Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches

La consécration

Dès son retour à New York, l’artiste expose ses tableaux, qui connaissent un grand succès. Plusieurs peintres et collectionneurs s’intéressent à son travail et contribuent à lancer sa carrière. Entre 1829 et 1832, Thomas Cole fait plusieurs voyages à Londres, Paris et en Italie, où il découvre les œuvres de Turner, Constable et Claude Lorrain.

Cole - Cote italienne avec tour en ruine
Cote italienne avec tour en ruine

En 1836, le peintre s’installe définitivement à Catskill, où plusieurs paysagistes se rassemblent autour de lui, créant ainsi la Hudson River School. L’attention portée aux détails et aux nuances de couleurs, inspirées du naturalisme, est très importante chez Thomas Cole. Cependant, sa façon de représenter des atmosphères souvent tourmentées, des ciels vibrants et des paysages impressionnants montre la forte influence du romantisme européen.

Cole - Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches
Le voyage de la vie: la vieillesse
Parmi ses œuvres les plus célèbres, on peut citer La tempête (1825), La boucle des bœufs (1836) ou encore La fontaine du Vaucluse (1841). Il réalisa également plusieurs tableaux allégoriques, tels que Le cours de l’Empire (qui retrace l’évolution d’un paysage, de lieu sauvage à lieu civilisé, jusqu’à son déclin).
L’artiste connaît une notoriété importante jusqu’à sa mort, en 1848, des suites d’une pneumonie.
T
Thomas Cole, né en 1801 en Angleterre et mort en 1847 à Catskill (New York), est le représentant l’un des plus importants représentants du romantisme américain et le fondateur de la Hudson River School.

Les premiers paysages

En 1818, la famille de Thomas Cole émigre aux Etats-Unis et s’installe dans l’Ohio. Le jeune artiste se forme alors à la peinture auprès d’un portraitiste itinérant, Stein puis part à Philadelphie en 1824, où il étudie deux ans à l’Académie des Beaux-Arts et se tourne vers la peinture de paysages. En 1825, il rejoint sa famille qui a déménagé à New York. La même année, ses paysages retiennent l’attention du collectionneur George W. Bruen qui lui achète cinq tableaux et lui finance un voyage dans la vallée de l’Hudson. Au cours de son voyage, Thomas Cole est fasciné par les paysages sauvages de la région. Il réalise de nombreux tableaux représentant les montagnes, les forêts et les vallées. La plupart de ses œuvres sont peintes directement d’après le motif, mais certaines représentent des paysages imaginaires inspirés de la nature qui l’entoure.

Cole - Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches
Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches

La consécration

Dès son retour à New York, l’artiste expose ses tableaux, qui connaissent un grand succès. Plusieurs peintres et collectionneurs s’intéressent à son travail et contribuent à lancer sa carrière. Entre 1829 et 1832, Thomas Cole fait plusieurs voyages à Londres, Paris et en Italie, où il découvre les œuvres de Turner, Constable et Claude Lorrain.

Cole - Cote italienne avec tour en ruine
Cote italienne avec tour en ruine

En 1836, le peintre s’installe définitivement à Catskill, où plusieurs paysagistes se rassemblent autour de lui, créant ainsi la Hudson River School. L’attention portée aux détails et aux nuances de couleurs, inspirées du naturalisme, est très importante chez Thomas Cole. Cependant, sa façon de représenter des atmosphères souvent tourmentées, des ciels vibrants et des paysages impressionnants montre la forte influence du romantisme européen.

Cole - Une vue du col de montagne appelé la gorge des montagnes blanches
Le voyage de la vie: la vieillesse
Parmi ses œuvres les plus célèbres, on peut citer La tempête (1825), La boucle des bœufs (1836) ou encore La fontaine du Vaucluse (1841). Il réalisa également plusieurs tableaux allégoriques, tels que Le cours de l’Empire (qui retrace l’évolution d’un paysage, de lieu sauvage à lieu civilisé, jusqu’à son déclin).
L’artiste connaît une notoriété importante jusqu’à sa mort, en 1848, des suites d’une pneumonie.
T