Bellows, George

bellows
Bellows, George
Nationalité

Américaine

Naissance & Décès 1882 - 1925
Mouvement

Réalisme

Formation New York School of Art
Influence

Henri Matisse, Edward Hopper

Né en 1882 dans l’Ohio et mort en 1925 à New York, George Wesley Bellows est un peintre américain. Peu connu, contrairement à certains de ses contemporains comme Edward Hopper, Bellows fut pourtant un artiste de grand talent. Comme Hopper, il fit partie de l’Ashcan School (« l’école Poubelle ») à la fin des années 1900, l’un des principaux mouvements artistiques aux Etats-Unis entre les années 1910 et 1930.

La modernité en héritage

Dès l’adolescence, George Bellows souhaite entamer une carrière de peintre. En 1904, il part s’installer à New York pour commencer des études d’art. Très vite, il devient l’élève de Robert Henri, professeur à la New York School of Art et peintre de renom. C’est durant sa formation qu’il devient membre de l’Ashcan School, dont les artistes avaient pour vocation de représenter la société américaine contemporaine sous toutes ses formes, telles que les œuvres Matin Bleu (1909) ou New York (1911), peints par Bellows.

Bellows – New York
New York (1911)
Si certains visiteurs critiquent le côté trop cru de leurs œuvres, la plupart reconnaissent leur grande modernité dans le traitement du dessin et de la couleur mais aussi dans la nouveauté du thème.

Des scènes de boxe aux commandes officielles

Durant ses premières années de carrière, Bellows s’attache à représenter la vie newyorkaise à la fois en montrant la misère des classes les plus pauvres et en critiquant les classes les plus aisées. De même, il peint régulièrement des scènes de boxe qui feront sa renommée, tel que Soir de match (1907).

Bellows – Soir de match
Soir de Match (1907)

Ses scènes, à l’atmosphère souvent sombre, dépeignent avec une grande justesse l’ambiance qui régnait lors de ces combats. Artiste engagé, Bellows réalise également plusieurs œuvres dénonçant la première guerre mondiale. Peu à peu, la célébrité de l’artiste s’accroit et il reçoit de nombreuses commandes, notamment de portraits. Durant les dernières années de sa vie, Bellows peint essentiellement des portraits de sa famille et de son entourage, très éloignés de ses premières œuvres plus engagées.

Bellows – Florence Sittenham Davey
Florence Sittenham Davey (1914)
George Bellows meurt en 1925 de complications d’une appendicite. Son œuvre a marqué toute une génération d’artistes figuratifs aux Etats-Unis, même si sa notoriété n’a jamais atteinte celle de Hopper.
N
Né en 1882 dans l’Ohio et mort en 1925 à New York, George Wesley Bellows est un peintre américain. Peu connu, contrairement à certains de ses contemporains comme Edward Hopper, Bellows fut pourtant un artiste de grand talent. Comme Hopper, il fit partie de l’Ashcan School (« l’école Poubelle ») à la fin des années 1900, l’un des principaux mouvements artistiques aux Etats-Unis entre les années 1910 et 1930.

La modernité en héritage

Dès l’adolescence, George Bellows souhaite entamer une carrière de peintre. En 1904, il part s’installer à New York pour commencer des études d’art. Très vite, il devient l’élève de Robert Henri, professeur à la New York School of Art et peintre de renom. C’est durant sa formation qu’il devient membre de l’Ashcan School, dont les artistes avaient pour vocation de représenter la société américaine contemporaine sous toutes ses formes, telles que les œuvres Matin Bleu (1909) ou New York (1911), peints par Bellows.

Bellows – New York
New York (1911)
Si certains visiteurs critiquent le côté trop cru de leurs œuvres, la plupart reconnaissent leur grande modernité dans le traitement du dessin et de la couleur mais aussi dans la nouveauté du thème.

Des scènes de boxe aux commandes officielles

Durant ses premières années de carrière, Bellows s’attache à représenter la vie newyorkaise à la fois en montrant la misère des classes les plus pauvres et en critiquant les classes les plus aisées. De même, il peint régulièrement des scènes de boxe qui feront sa renommée, tel que Soir de match (1907).

Bellows – Soir de match
Soir de Match (1907)

Ses scènes, à l’atmosphère souvent sombre, dépeignent avec une grande justesse l’ambiance qui régnait lors de ces combats. Artiste engagé, Bellows réalise également plusieurs œuvres dénonçant la première guerre mondiale. Peu à peu, la célébrité de l’artiste s’accroit et il reçoit de nombreuses commandes, notamment de portraits. Durant les dernières années de sa vie, Bellows peint essentiellement des portraits de sa famille et de son entourage, très éloignés de ses premières œuvres plus engagées.

Bellows – Florence Sittenham Davey
Florence Sittenham Davey (1914)
George Bellows meurt en 1925 de complications d’une appendicite. Son œuvre a marqué toute une génération d’artistes figuratifs aux Etats-Unis, même si sa notoriété n’a jamais atteinte celle de Hopper.
N